Femmes savantes congolaises.

Francine MASUDI, a priori, comme ça ce nom ne vous dit rien.

Et pourtant, il faut vous habituer à l’entendre de plus en plus souvent car cette jeune fille vient de rejoindre le petit cercle fermé des femmes savantes congolaises.

En décrochant fièrement son diplôme en informatique de gestion à sup élection de Tunis, un des établissements le plus exigeant du pays,  Francine MASUDI a démontré que le travail paie.

Cette acharnée du travail bien fait et du résultat n’a épargné aucun effort, été comme hiver.

Elle a suivi ses cours contre vents et marées et s’est battue pour emmagasiner des compétences.

Aujourd’hui algorithme, programmation, système d’information, et que sais-je encore, n’ont plus de secret pour elle car elle maîtrise parfaitement cette matière pourtant hermétique à beaucoup.

Francine est un esprit posé et une tête bien pleine dans un monde où l’on a naturellement, et à tort, tendance à discriminer les filles au travail.

FM n’entend pas se laisser distancer.  Cette lionne du travail,  nous en sommes convaincus,  va placer le curseur et élever encore plus haut l’exigence de qualité.

L’entreprise qui l’embauchera fera certainement avec elle son investissement du siècle car cette jeune fille, à la beauté trompeuse est une bourreau de travail qui en vaut 10.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *